RSS
RSS
Fiches de Papa sur HSK et SSL


Revoilà nos héros à nos jours !!! Ça paraît différent mais ça ne l'est pas tant que ça... Elève, professeur ou civil, choisissez et faites votre entrée dans ce nouvel univers !!!
 

Partagez | 
 

 Fiches de Papa sur HSK et SSL

Aller en bas 
AuteurMessage
Papaaaa

avatar

Messages : 174
Date d'inscription : 12/02/2012

MessageSujet: Fiches de Papa sur HSK et SSL   20/9/2012, 07:42





Présentation de Yamaguchi Ritsuko





I • Identité



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

CRÉDIT - AVATAR
Yamaguchi Ritsuko.

Nom d'enfance : Inconnu
Prénom d'enfance : Ritsuko
Surnom : Ritsu ; Ritsuko-chan ; Ri-chan ; Ritsu-chan...
Age : 24 ans
Sexe :
Date de naissance : 18 février 1847
Lieux de naissance : Née à Edo dans la province de Musashi
Vos origines : Japonaise
Votre lieux d'habitation : Le Q.G. du Shinsengumi
Depuis quand vivez-vous dans ce lieux ? Dès sa réintégration au sein du groupe
Votre Situation : Célibataire
Si oui avec ? : ///
Vos enfants : ///
Mère biologique : Inconnu
Père biologique : Inconnu
Frère et soeur : Saito Hajime (frère adoptif) ; Yamaguchi Hiroaki (frère adoptif) et Yamaguchi Katsu (soeur adoptive)



Impérialiste


Votre sous-groupe : Shinsengumi
Votre Grade : Kunoichi (Femme ninja).
Votre arme de prédilection : Une paire de Kodachi à manche et fourreau noir et les lames font 52 cm

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]





II • PERSONNALITÉ
« On dit que les yeux sont le reflet de l'âme... Dans ce cas que te disent mes yeux ? »


VOTRE CARACTÈRE
...
...

Ritsuko est une jeune fille tout à fait charmante au premier abord mais aussi en règle générale. Elle rougit et sourit facilement, peu se montrer timide voire parfois maladroite mais tout cela n'arrive que lorsqu'elle est entourée de personne en qui elle a une confiance absolue comme les membres du Shinsengumi par exemple. Elle est débrouillarde et ne s'avoue pas facilement vaincue même s'il s'agit de tenir tête à l'un de ses supérieurs. En mission, il vaut mieux oublier la jeune fille douce et pudique qu'elle est, elle devient bien plus sérieuse et arrive à mettre de côté son caractère plutôt joviale. Elle devient alors une jeune fille attentive, qui se fond facilement dans la masse de la population pour collecter des informations, se montre d'un professionnalisme à toute épreuve et intervient discrètement dans les moment opportuns. Elle est capable de jouer de nombreux personnages sans se faire démasquer tant elle paraît crédible. Ritsuko préfère toutefois être en famille, ce qui, pour elle, veut dire être au Q.G. du Shinsengumi. Elle peut alors être elle-même, se chamailler avec quelques membres, dont son frère connu sous le nom de Saito Hajime qu'elle adore. Elle aime aussi jouer son rôle de femme au sein du groupe en aidant aux tâches ménagères par exemple.





Croyez-vous au surnaturel ? (Est-ce que vous croyez aux légendes? Si oui, pourquoi ?) Difficile de ne pas y croire quand on est au Shinsengumi depuis assez longtemps pour avoir vu l'apparition des Rasetsus et la transformation de certains membres du groupe. Donc la réponse est oui, j'y crois et je dois dire que cela me fait un peu peur de savoir que la frontière entre le réel et le surnaturel est si mince.

Vos peurs, vos craintes, vos phobies : Celle qui me réveille la nuit dans mes cauchemars, la peur de perdre ceux qui me sont chers





III • APPARENCE
« Loin des apparences je me cache dans l'ombre »


VOTRE PHYSIQUE
...
...

Ritsuko est le type même de jeune fille qu'on voudrait rencontrer, agréable à l'oeil et un sourire qui a tendance à faire fondre les coeur les plus engourdis. Sa longue chevelure noire corbeau semble si soyeuse qu'elle en a fait rêver plus d'un, sans parler de ses prunelles d'un ambre profond révélant derrière le professionnalisme la jeune fille innocente qu'elle est. Elle a des formes avantageuses certes mais elle n'est pas du genre à les mettre en avant, elle préfère qu'on l'apprécie pour ce qu'elle est plutôt que pour sa plastique généreuse. Malgré son travail journalier , que ce soit en tant qu'espionne ou en tant que femme faisant partie d'un groupe armé, elle a de petites mains fines et douces mais certains vous diront qu'elle a aussi des griffes acérées au bout de ses doigts délicats. Abordons maintenant le sujet délicat de sa plastique de rêve... Ritsuko a une poitrine généreuse mais pas plantureuse, deux seins fermes et ronds la constituant. Un ventre plat, sensible à la caresse, chatouilleuse ? Oui, elle l'est. Des jambes fines qui semblent longues alors qu'elle ne mesure qu' 1,65 m. Vous ai-je parler de sa peau ? Non ?! Quel oublit regrettable. Sa peau est ivoirine et fraiche, aussi douce qu'une peau de pèche, sans imperfection à l'exception d'une cicatrice dans le milieu du dos, marquant sa peau d'une couleur opaline sur environs 5 cm.

PARTICULARITÉ :
Une cicatrice dans le dos de 5 cm de long est la plus impressionnante de celles qu'elle a déjà car l'arme qui lui a infligé cette blessure a faillit lui couter la vie. D'autres cicatrices se perdent sur son corps dues aux combats et aux entraînement en situations réelles.

IV • VOTRE PASSÉ, VOTRE PRÉSENT, VOTRE AVENIR
« Nulle ne peut refaire le passé mais l'avenir reste à espérer »


VOTRE HISTOIRE
...
...

Ritsuko est née la nuit du 18 février 1847 mais fut rapidement abandonnée par ses parents qui la déposèrent devant la porte d'une maison au hasard. Cette maison était celle des Yamaguchi qui comptaient déjà trois enfants. Les Yamaguchi la recueillirent et la déclarèrent comme étant leur fille à l'office des naissances. Loin de se douter de ses origines, la petite fille est choyée et ne manque de rien. Elle grandit en toute innocence mais s'intéresse à l'apprentissage de son frère aîné qui , plus tard sera connu sous le nom de Saito Hajime. Ce dernier apprend le maniement du sabre et en fine observatrice malgré son jeune âge, elle ne manque jamais de venir le voir à l'entrainement. Remarquant son intérêt pour cet art, son père décide de lui apprendre également l'art du sabre. Bonne élève, elle préfère cependant au sabre, le Kodachi, sabre plus petit mais permettant un combat au corps à corps que Ritsuko semble apprécier. Se faisant passer pour un garçon, elle entre dans une école ét en apprends plus sur le maniement des Kodachis et du combat rapproché. Malheureusement, elle sera finalement démasquée lors d'un affrontement amical avec l'un de ses congénères. Renvoyée de l'école, le petit monde de Ritsuko s'effondre avec le départ de son frère. Son autre frère et sa soeur aînée n'étant pas aussi proche d'elle, elle se replie sur elle-même. Elle s'entraine seule, de son côté, revoyant parfois d'anciens camarades qui accèptent de l'aider dans son entraînement jusqu'à ce qu'elle les domine tous. Elle décide alors de suivre son frère, ou du moins de le retrouver mais ce dernier à changer de nom suite à un accident entrainant la mort d'un samourai. Elle mettra 2 ans à le rechercher, jusqu'à ce qu'enfin, ce soit son frère qui la retrouve à Kyoto en train de s'informer sur lui... Il l'emmène au Q.G. du Shinsengumi et la présente à tous, demandant au Capitaine Kondou et aux Vices-Capitaine Hijikata et Sannan de bien vouloir la laisser intégrer le Shinsengumi. Un peu plus tôt, il essaya de la dissuader de le suivre mais têtue, elle refusa et c'est ainsi qu'il l'amena au Q.G. Nouvellement arrivée, on la met à l'épreuve et réussit avec brio à tenir tête à son frère qui est pourtant réputer pour être, sinon la meilleur lame du groupe, l'un des meilleurs bretteur. faisant impression, elle sera assignée à la collecte d'information aux côtés de Yamazaki Susumu.
A présent, la guerre est finie et beaucoup de membres du Shinsengumi sont mort au combat... Elle erre à la recherche d'un visage connu, s'inquiète du sort de son frère et à force de devoir afficher une personnalité qui n'est pas la sienne, elle a l'impression de s'épuiser. Endurcie en apparence, il suffit d'un petit choc pour réveillé la jeune fille à la fois forte et fragile qu'elle était par le passé. Cependant, elle est bien plus heureuse depuis quelque temps, depuis qu'elle a retrouvé son frère, Hijikata-san et Okita-san. Elle a bon espoir de retrouver ses autres amis...




Votre avis sur l'actualité de votre ville : [Les meurtres inexpliqués, l'apparition d'étranges personnes, le résultat de la politique de l'Empereur, etc.] La prolifération des rasetsu l'inquiète et elle craint que plusieurs de ses amis n'aient succombé à la tentation de boire l'ochimizu. La politique de l'Empereur l'indifèrent, seuls ses amis comptent pour elle.

Vos rêves ou vos ambitions pour l'avenir : Revenir au sein du Shinsengumi avec tous ses amis même si malheureusement le père spirituel qu'était Kondou-san n'est plus là pour les guider de sa sagesse. Comme toutes les jeunes femmes de son âge, elle rêve de rencontrer LA personne faite pour elle et fonder une famille.







V • Hors RPG



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

CRÉDIT - AVATAR
Ritsuko

Votre âge : pas de commentaire, j'ai 28 automnes
Comment avez-vous découvert le forum ? J'en suis le créateur, le fondateur, Dieu quoi ^^
Avez-vous des commentaires ? Rien à dire sinon toujours, toujours plus de membres. Quoi qu'un peu de diversités dans les différents groupes, ce serait bien pour certains groupes qui sont un peu vides malheureusmeent.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papaaaa

avatar

Messages : 174
Date d'inscription : 12/02/2012

MessageSujet: Re: Fiches de Papa sur HSK et SSL   20/9/2012, 07:43

~~~ Votre Personnage ~~~


Nom: O'Brain
Prénom: Ronan Patrick Jeremya
Âge: 18 ans
Groupe: Etranger
Grade: Aucun, ce n'est que le troisième fils d'un Commandant irlando-américain
Sexe: Demandez donc confirmation à ses conquêtes
Orientation sexuelle: Hétéro
Arme de prédilection : Un couteau à lame courte mais il ne s'en sert comme arme que lorsque sa vie est menacée, dans le cas contraire, ses poings suffisent.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Description:

Personnalité (Caractère/Psychologique): Ronan est quelqu'un de curieux, il s'intéresse à tout ce qui l'entoure mais en grandissant, il développa une grande sensibilité à la musique. Multi-instrumentiste, il partage généralement beaucoup plus facilement ses sentiments avec les autres de cette manière. Non pas qu'il soit incapable de parler, mais il ne parvient pas à exprimer clairement son ressentit autrement. C'est un jeune homme plutôt solitaire même s'il aime faire des rencontre, il ne se lie pas facilement avec les autres et accorde très difficilement sa confiance à autrui. Il gère difficilement sa colère et souvent il lui prend l'envie de frapper sur quelque chose, à défaut de quelqu'un... Il est pourtant d'une nature douce et généralement calme mais les années de rejets par son père et l'annonce de la vérité de sa naissance l'ont amené à se retrancher derrière une carapace qu'il veut imprenable. D'une certaine façon, on peut dire que sa gentillesse autant que sa colère cache un jeune homme plus fragile qu'il n'y parait.

Physique: Ronan est assez grand pour son âge, mesurant 1,80 m pour 78 kg de muscles discrètement dessinés. Des cheveux argentés cendrés qu'il tient de sa mère et des yeux verts more dorés qu'il a hérité de son père biologique exprimant sa curiosité. Il porte plusieurs piercings depuis l'époque où il a fugué de chez lui et une cicatrice représentant un phénix. Un physique robuste avec lequel il croit compenser sa fragilité émotionnelle, un style vestimentaire quelque peu révolté, il ne supporte pas de s'habiller comme tout le monde. Il a des mains de musicien, ce en quoi il est très doué d'ailleurs et un visage affichant une relative franchise. Son sourire par contre ne l'est pas toujours, à vous de sentir ce subtil changement dans son comportement. Ce garçon pourrait exprimer tant de chose par le langage corporel qu'il est inutile d'être bon lecteur, cependant, jamais il ne vous laissera l'approcher lorsqu'il se sent en état de faiblesse et c'est souvent de ses poings qu'il éloigne les personnes un peu trop curieuse. N'allez pas croire qu'il agit ainsi avec tout le monde, non, d'un genre prévenant, il ne lèvera jamais la main sur une femme, un enfant ou encore une personne âgée mais il n'a aucunement ce genre de scrupules avec les autres.

Particularités: Une cicatrice due à une brulure qui laissa la marque partielle d'un blason (image en spoiler)

Spoiler:
 

Autre: Rien à déclarer


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Histoire:

La venue de Ronan dans la famille O'Brian n'était pas prévue. Il faut dire qu'il était le fruit d'une union malheureuse entre sa mère et son amant. Pourquoi je parle d'union malheureuse ? Tout simplement car lorsque l'époux de Sharon Gordon O'Brian, Patrick O'Brian, apprit que celle-ci avait un amant, il entreprit de les surprendre dans une position délicate, ce qu'il réussit parfaitement. S'en suivit une bagarre où l'amant trouva accidentellement la mort mais c'est quelques temps après que Mme O'Brian se rendit compte qu'elle portait un enfant. Son époux ne partageant plus sa couche depuis qu'il l'avait surprise au lit avec son amant, l'enfant ne pouvait être que celui de son défunt amant. Patrick O'Brian faisait payer cher son infidélité à son épouse, et encore plus lorsqu'elle lui annonça qu'elle était enceinte. Dès ce jour la mère fut confinée à la résidence familiale sous étroite surveillance et ne pouvant recevoir aucune visite que ce soit autre que les soirées que son époux organisait chez eux. Ronan faillit se retrouver dans un orphelinat le jour même de sa naissance mais la mère de Patrick O'Brian parvint à convaincre ce dernier que l'enfant était innocent de la faute commise par sa mère et Sharon pu donc élever son fils. Ronan grandit mais jamais il ne ressentit l'amour que son "père" accordait à ses frère aînés, Gerald et James, au contraire, il se sentait très souvent mis à l'écart. Petit garçon, il se réfugiait auprès de sa mère qui le consolait mais quand il eut 15 ans, il demanda des explications à son père. Celui-ci le renvoya à Sharon qui eut alors la lourde tâche de lui révéler la vérité. Alors qu'il avait jusqu'ici rechercher l'approbation d'un père qui n'était pas le sien, Ronan se rebelle et fugue pendant plusieurs mois. Il sera retrouvé par un homme engagé par sa grand-mère paternelle et renvoyé à la maison. Le garçon qui semblait si sage avant cet épisode semblait s'être envolé. Révolté et en constante opposition face à celui qui lui a donné son nom, Ronan s'isole de plus en plus du reste de sa famille, s'absente de plus en plus souvent durant le jour. Un jour, alors qu'il se dispute pour la énième fois avec son père dans une réception où la famille avait été invité, un geste un peu trop ample de l'un des deux hommes fait tomber une lampe à alcool et c'est l'incendie qui démarre. Tout à leur dispute, les deux hommes se rendent compte trop tard de la situation. Pourtant, alors qu'un blason ornementé et surmonté d'une épée, s'effondre, Patrick O'Brian pousse ce fils qu'il croyait haïr pour lui évité de se faire embrocher par la lame. L'épée lui tranche la main dans sa chute et le blason, brûlant, tombe sur l'épaule de Ronan, y laissant ainsi sa marque.

Après cet épisode, les deux hommes, à défaut de s'entendre, apprennent à se considérer avec respect. Ronan fait des efforts considérable pour comprendre et ne plus provoqué son père. De son côté, Patrick O'Brian apprend à connaître son fils et de le comprendre également. Au mieux, les deux hommes s'apprécie mais ils savent tous deux qu'ils n'auront jamais la relation que sont censé avoir un père et son fils.

Alors que Ronan arrive à l'âge de 18 ans, son père est nommé Commandant d'un régiment qui doit accompagné une délégation d'hommes d'affaires et d'hommes politique vers le Japon. Bien entendu, Patrick O'Brian emmène sa famille avec lui. Gerald et James étant entrés dans l'armée, ceux-ci sont transféré sous le commandement de leur père. Ronan quand à lui, doué pour les études et surtout dans l'art musical, apprend la langue en seulement quelques mois. Curieux, Ronan visite souvent les différents quartiers d'Edo, apprenant la culture japonaise tout en observant son environnement. Il essuie cependant souvent des insultes à cause de son statut d'étranger mais ne tient compte que des accueils chaleureux de certains habitants...


~~~ Hors RP ~~~

Pseudo: on le connait déjà ^^
Âge: quelle curiosité !
Comment avez-vous connu ce forum ?: c'est un DC
Des commentaires ?: Quelques nouveaux membres ne ferait pas de mal mais je suis déjà content qu'il y en ai autant ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papaaaa

avatar

Messages : 174
Date d'inscription : 12/02/2012

MessageSujet: Re: Fiches de Papa sur HSK et SSL   20/9/2012, 07:44





Présentation de Reiji Amagiri





I • Identité



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

CRÉDIT - AVATAR
Nom et Prénom.

Nom d'enfance : Haruka
Prénom d'enfance : Ryo
Surnom : Rei
Age : 22 ans
Sexe :
Date de naissance : 07/août/1849
Lieux de naissance : Un quartier modeste d'Utsunomiya.
Vos origines : Japonaise.
Votre lieux d'habitation : Une petite dépendance non loin du Palais Impérial quand il n'est pas de service dans le cas contraire, il vit dans les quartiers du G.I.A.R.
Depuis quand vivez-vous dans ce lieux ? Depuis que son très cher frère aîné est entré en service au sein du nouveau gouvernement en tant qu'assistant.
Votre Situation : Célibataire par choix mais sait-on jamais...
Si oui avec ? : Elle avait pour lui le plus beau nom qui soit...
Vos enfants : Il n'a pas eut le temps d'en avoir...
Mère biologique : Kane Amagiri
Père biologique : Tadashi Haruka
Frère et soeur : Reia Amagiri, sa jumelle ; Shin Amagiri, son frère aîné.



IMPÉRIALISTE


Votre sous-groupe : [Shinsengumi, Chochu, Satsuma, G.I.A.R., Faction Hiten, etc.] G.I.A.R.
Votre Grade : Lieutenant
Votre arme de prédilection : Un sabre dont la lame ne mesure qu'1,50 m et autres lames en tout genre

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]





II • PERSONNALITÉ
« La douleur n'a d'égale que l'importance qu'on lui donne »


VOTRE CARACTÈRE
...
...

Reiji est un jeune homme quelque peu particulier, tout lui est égal ou presque... Tant qu'on ne touche pas à sa soeur, son frère et au souvenir de la femme qu'il a aimé. Il a cependant un caractère double car en famille, il est totalement différent des moment où il n'y est pas. Pour ceux qui ont la chance de le connaître dans sa vie privée et en dehors, et les dieux savent s'ils sont rares, Reiji est un parfait exemple de professionnalisme, d'autorité, de sensibilité, de maladresse et de loyauté familiale. Les quelques hommes qui se trouvent sous ses ordres le qualifient souvent de sévère mais juste. Il est vrai que Reiji a une profonde aversion pour l'injustice et s'efforce de ne pas en faire preuve. Quand à la sévérité, quand on dirige un groupe d'hommes (et/ou de femmes) dans un corps armés, qui plus est dans la lutte contre les rasetsu, la moindre erreur peut s'avérer fatale aux individus comme au groupe. En famille, qui se limite selon lui à sa fratrie, Reiji est nettement plus ouvert et extraverti, adorant taquiner sa jumelle ou encore les longues conversations avec son frère. Concernant les autres membres de sa familles, il considère ne rien leur devoir si ce n'est que le respect qu'il accorde à toute personne mais ne ressent envers eux que de l'indifférence. En vérité, il est très exigent envers les autres, tout autant qu'envers lui-même et peu de personnes ont droit à sa confiance totale.





Croyez-vous au surnaturel ? A vrai dire, il ignore s'il y croit, pour lui, tout ça le dépasse grandement et il ne cherche pas de réponse. Cependant, une certaine soit-disant légende, ou prophétie, a faillit lui coûter la vie ainsi qu'à sa soeur. Donc sans vraiment chercher à savoir ce qui existe ou non, il préfère ne pas se fier aux apparences ou aux prophéties.

Vos peurs, vos craintes, vos phobies : Etant donné certains faits qui seront contés dans l'histoire, la plus grande crainte de Reiji serait que son clan le retrouve lui et les siens. Pour le reste, Reiji ne craint pas grand chose ni grand monde.





III • APPARENCE
« L'habit ne fait pas... l'Oni »


VOTRE PHYSIQUE
...
...

Comment vous le présenter ? Reiji est un jeune homme de bonne taille et d'une corpulence athlétique. Vous donner ses mensurations ne serait que superflu. Cependant, il n'est pas tout à fait comme n'importe quel homme... Reiji est un Oni, cela, je pense que vous l'aviez compris mais là encore une différence se marque dans son physique... Si notre Reiji à les cheveux argenté sous sa forme humaine, sous sa forme d'Oni, loin de garder cette couleur si caractéristique, sa chevelure devient d'un beau roux profond, à la limite de l'auburn et prend une longueur considérable qui ne le gène cependant nullement durant les combats... Ses prunelle améthystes deviennent cependant d'un bel or liquide et ses cornes, au lieu d'être blanches, sont noires, se limitant à deux cornes sur le dessus du front et d'une longueur d'environs 25 cm. Des signes étranges marquent son corps sous sa forme Oni, ces derniers sont apparut la première fois qu'il s'est transformé. Pourquoi ces différences physiques par rapport à ses congénères ? Il n'en sait rien lui-même, ou du moins en a une vague idée même s'il n'y comprend rien.

PARTICULARITÉ :
La différence physique sous sa forme d'Oni, une fleur de cerisier tatouée sur sa poitrine, juste à l'endroit du coeur. Ses facultés Oni dépasse légèrement de la moyenne bien qu'il l'ignore. Le lien particulier qu'il y a entre lui, sa jumelle et son frère aîné.

IV • VOTRE PASSÉ, VOTRE PRÉSENT, VOTRE AVENIR
« On ne peut réécrire le passé... »


VOTRE HISTOIRE
...
...

200 ans plutôt, la Prêtresse du temple prédit ceci au dirigeant du clan Haruka de l'époque...

"D'une âme unique et pourtant divisée disparaitront les ombres"

Une prophétie bien nébuleuse qui pourtant scella le destin de celui que vous connaitrez sous le nom de Reiji Amagiri, de sa jumelle et de son demi-frère aîné. Transmise de père en fils pendant ces deux derniers siècles, ces mots, interprétés par les plus érudits du clan, devinrent la hantise de tous les pères. Tous craignaient la naissance de jumeaux au sein du clan...

Haruka Tadashi avait déjà un fils de 5 ans, né d'une union précédente lorsqu'il épousa Kane Amagiri. La mère du jeune Shinjirô était décédée en couche, laissant ainsi à son époux le soin d'éduquer leur enfant. Ce dernier, bien que réservé à cet âge, accueillit avec joie la nouvelle femme de son père ; lui qui n'avait jamais connu l'amour maternel allait enfin avoir cette chance. Kane l'apprivoisa bien vite, l'entourant de toute l'affection qui lui avait manquée et se prit à l'aimer comme s'il s'agissait de son propre enfant.

Il faut savoir que si Kane Amagiri épousa Tadashi Haruka, ce n'était que pour honorer une alliance entre la famille principale des Amagiri et le clan Haruka. Si elle n'aimait ou ne détestait pas particulièrement Tadashi, Kane aima sincèrement son beau-fils. Cependant, alors que l'union de Kane et Tadashi avait été célébrée depuis une année, Kane donna naissance à deux enfants aux cheveux d'argent.
Le clan Amagiri, ignorant la prophétie qui pesait sur le clan Haruka, ignora donc les conséquences de cette double naissance jusqu'à ce que Shinjirô se sauvent en emportant avec lui les jumeaux. Voici comment cela se déroula :

Lorsque Tadashi se rendit compte de la situation au moment de la naissance de ses enfants, il voulu les éliminer, n'affichant pas un seul état d'âme. C'était bien entendu sans compter sur Kane qui défendit ses enfants et parvint à convaincre son époux, à force de cris, de pleurs et de menaces, de garder les enfants afin de voir s'ils étaient réellement les enfants prédits. Shinjirô qui était très proche de Kane, l'aida comme il le put et pendant trois ans, les trois enfants furent inséparables et grandirent ensembles. Ryo et Ryoko développèrent un langage propre à eux-seuls et Shinjirô, inclus dans leur sphère, le comprenait parfaitement à défaut de pouvoir l'utiliser. Les jumeaux semblaient aussi avoir des facultés qui firent craindre le pire à Tadashi qui décida de séparer les enfants... Cela fut une grosse erreur de sa part, les enfants comprirent ce qui allait se passer et se rebellèrent. Ryo ne put supporter les cris de détresse de sa soeur ni le fait d'en être séparé ainsi que de leur frère aîné qui ne pouvait malheureusement pas tenir tête à leur père et ne maîtrisait pas encore ses facultés d'Oni. Bien que fortement prématuré pour son âge, Ryo se transforma en Oni, ce qui effraya son père. Cette fois, Tadashi était bien décidé à éliminer ses enfants ainsi que toute personne qui voudrait les protéger. Kane s'interposa et demanda à Shinjirô d'emmener les enfants et de se sauver. Le jeune garçon, en partant, ne savait pas qu'il obéirait pour la dernière fois à celle qu'il avait considéré comme sa mère pendant presque cinq ans.

Shinjirô erra avec les jumeaux pendant presque une année avnat de rencontrer un certain Kyûjuu Amagiri. Ce dernier les recueillit et l'aîné lui raconta toute leur histoire. Comprenant la position des enfants et surtout pour honorer la mémoire de sa jeune cousine qui s'était sacrifiée pour ses enfants, Kyûjuu les adopta et les rebaptisa, les faisant ainsi intégrer le clan Amagiri. Shinjirô devint Shin ; Ryo devint Reiji et Ryoko devint Reia. Ils furent élevé au sein du clan malgré la situation délicate que cela engendrait mais considérer comme différent, on gardait avec les trois enfants une certaine distance. Kyûjuu fut le maître d'arme des garçons et Reia fut maintenue dans une bienheureuse ignorance quand à ses facultés Oni. Les trois enfants grandirent, fréquentèrent souvent le domaine Satsuma à cause des obligations de Kyujuu, ainsi que d'autres auxquels ce dernier était chargé de transmettre les propositions d'alliance, ce qui amena Reiji à fréquenter un peu le clan Omochi où il y croisa quelques fois une jeune fille qui avait prit curieusement l'habitude de passer ses doigts dans ses cheveux. La vie continuait donc et bientôt, bien qu'inséparable comme aux premiers jours de leurs vies, Reiji prit un peu ses distances avec son frère et sa jumelle. Il avait rencontrer plusieurs fois une jeune novice au temple et en était venu à tomber sous son charme. Il n'avait à peine que quinze ans... L'idylle continua ainsi jusqu'à ce que la guerre éclate. Shin rentra au Palais Impérial en tant qu'apprenti assistant et aida le jeune couple autant qu'il le pu. Malheureusement, la guerre n'épargna pas le temple, encore moins les rasetsu de Koudou Yukimura. La jeune novice devenue prêtresse avec le temps fut tuée lors de la traversée d'un groupe de rasetsu et Reiji en devint presque fou lorsqu'elle poussa son dernier souffle dans ses bras alors qu'il arrivait trop tard. Pendant le temps que dura la guerre, il se plongea corps et âme dans la chasse aux rastesu, éliminant tous ceux qu'il croisait sur sa route. Il se fit ainsi remarqué par une troupe impériale et fut ainsi incorporé dans l'armée. Lorsque la guerre prit fin, il quitta le clan Amagiri, suivit de sa soeur. Il ne pouvait oublier la mort de celle qu'il avait aimé ni pardonné le fait que les Amagiri et les Satsuma aient cautionné la création des rasetsu. Avec l'aide de Shin, à présent assistant au Palais, il put s'installer dans une petite indépendance dans le domaine Impérial et il s'engagea au sein du G.I.A.R. [13 lignes entières minimum]




Votre avis sur l'actualité de votre ville : Bien décidé à en finir avec les rasetsu et à garder ses distances avec les deux clans qui ont souvent fait son malheur à lui ou à sa jumelle et son frère. La politique de l'Empereur l'indiffère totalement. Seul l'éradication des rasetsu l'importe et la sécurité des habitants et de ses hommes.

Vos rêves ou vos ambitions pour l'avenir : Il ne souhaite rien pour lui-même, ayant perdu la seule chose et la seule personne qu'il voulait et aimait. Tout ce qu'il souhaite ce n'est que le bien être et le bonheur des siens.







V • Hors RPG



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

CRÉDIT - AVATAR
Tout le monde le connait ^^

Votre âge : 28 ans comme un grand
Comment avez-vous découvert le forum ? J'en suis le fondateur
Avez-vous des commentaires ? Toujours plus de membres ^^


Réservé au Staff:
 



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papaaaa

avatar

Messages : 174
Date d'inscription : 12/02/2012

MessageSujet: Re: Fiches de Papa sur HSK et SSL   20/9/2012, 07:45





Présentation de Son Altesse Impériale Akihiko Meiji





I • Identité



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

CRÉDIT - AVATAR
Meiji Akihiko

Nom d'enfance : Meiji
Prénom d'enfance : Akihiko
Surnom : Aki ; Ko ; Shinno-denka (Littéralement "Altesse Impériale").
Age : 27 ans.
Sexe :
Date de naissance : 8 Janvier 1844
Lieux de naissance : Edo.
Vos origines : Incontestablement Japonaise.
Votre lieux d'habitation : Le Palais Impérial mais je me contenterais bien d'une simple bicoque.
Depuis quand vivez-vous dans ce lieux ? J'y vis depuis ma naissance.
Votre Situation : Fiancé
Si oui avec ? : Kioko Yamada
Vos enfants : Je vous le dirai quand j'en aurei
Mère biologique : Haruko Kôgô Heika.
Père biologique : Mutsuhito Tennô Heika
Frère et soeur : Miya un frère cadet dont je tairai le nom



IMPÉRIALISTE


Votre sous-groupe : Famille Impériale
Votre Grade : A mon grand désarroi, Prince Hértier.
Votre arme de prédilection : Deux sabres traditionnels parfaitement équilibrés. L'un Noir à lame blanche et le second, Blanc à lame noire tous deux baptisé Seiryu et Biakko comme les anciennes divinités cardinales.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Seiryu





II • PERSONNALITÉ
« Le plus grand bien que nous faisons aux autres hommes n'est pas de leur communiquer notre richesse, mais de leur révéler la leur. » © L. Lavelle


VOTRE CARACTÈRE
...
...

Franchise est son maître mot, il n'est pas bon politicien dans le sens où il préfère généralement dire sans détour ce qu'il pense. Il est également attentionné, portant une grande attention aux personnes qui l'entourent et encore plus quand ces personnes sont de celles qu'il apprécie. Il sait s'entourer de personne de valeur en qui il a toute confiance et il aime passer du temps avec eux. Il fait le désespoir de son père dans le sens où la politique et le commandement ne l'intéresse pas, il est de ces hommes pour qui pouvoir et richesse n'ont aucune importance. Il est cependant assez bon psychologue et possède un don pour juger les gens. Il sait, après quelques mots à peine, à qui il peut se fier et de qui se méfier. Envers les femmes, c'est un homme charmant. Il répugne à user de son charme et cache autant qu'il le peut son statut. De fait, il ne se présente jamais comme étant "LE Prince" Akihiko, préférant user d'un pseudonyme. De fait, il aurait pu obtenir les faveur de bien des femmes mais étant un grand romantique, il se réserve pour LA femme qui lui a fait chavirer le coeur. Dans l'ensemble, c'est un homme pour qui la valeur des gens est plus importante que le montant des caisses du trésor impérial.





Croyez-vous au surnaturel ? (Est-ce que vous croyez aux légendes? Si oui, pourquoi ?) S'il y croit... Disons qu'il admet l'existence d'une force supérieur, de faits inexplicables et bien d'autres choses mais delà à croire aveuglément, il y a une marge. Il connait l'existence des Rasetsu mais connait le secret de leur apparition dans le pays et il n'y a rien d'extraordinaire là-dedans.

Vos peurs, vos craintes, vos phobies : Ce qu'il redoute le plus, c'est de se voir obliger de succéder à son père sans moyen d'y échapper. Ses craintes... Je dirais qu'il doute souvent de pouvoir rendre heureuse sa fiancée. Quand à ses phobies, il n'en a pas.





III • APPARENCE
« Le masque tombe, l'homme reste, et le héros s'évanouit. » © S. Gainsbourg


VOTRE PHYSIQUE
...
...

S'il est une chose qu' Akihiko changerait volontier chez lui, c'est la longueur ridicule de sa chevelure noire corbeau. Celle-ci traîne jusqu'au sol et le pire, c'est qu'il ne peut même pas espérer les couper puisqu'il est Prince Héritier (titre qui lui fait grincer les dents). Cela n'enlève pourtant rien à son charme naturel comme vous pouvez le remarquer. Dans cette ridiculement longue chevelure, il se doit en plus de porter quelques parures non moins ridicules, bref, s'il pouvait fuir comme sa soeur, il ne manquerait pas de changer de tête. Il possède deux magnifiques prunelles d'un bleu si foncé qu'il frôle l'améthyste et ces dernières sont assez expressives, devenant d'un bleu acier lorsque Son Altesse est en colère ou encore d'un beau bleu nuit quand il est d'humeur plus douce, ce qui arrive assez souvent lorsque Kioko-hime est dans les parages. Un visage fin pour un être soit disant d'exception bien qu'il ne voit pas le rapport avec le fait de naître avec un beau visage et celui d'être Prince. Le reste de son corps est finement sculpté à la manière des hommes de combat qu'il admire beaucoup. Etant un excellent bretteur, il ne manque pas de force ni de poigne quand cela s'avère nécessaire. Sur son torse, situé entre l'épaule gauche et le pectoral de la même région, se trouve tatoué un dragon s'enroulant autour d'un tigre blanc. Il porte quelques fines cicatrices mais elles ne sont dû qu'à son apprentissage au sabre avec son maître d'arme qui était tout de même un ancien général d'armée et donc un adversaire et un professeur de valeur. Dans le genre vestimentaire, notre Prince est tout aussi prisonnier de son statut que pour sa chevelure, à moins qu'il ne parvienne à faire faux bond à ses domestiques très à cheval sur l'étiquette, ce qu'il fait le plus souvent possible.

PARTICULARITÉ :
Il est un minimum facétieux pour échapper chaque fois qu'il le peut aux obligations dues à son rang et il a l'esprit très ouvert.

IV • VOTRE PASSÉ, VOTRE PRÉSENT, VOTRE AVENIR
« Sans vos gestes, j'ignorerais tout du secret lumineux de votre âme. » © José Ortega y Gasset


VOTRE HISTOIRE
...
...

Ah ! Que dire que vous ne sachiez pas déjà ?... Akihiko n'est pas rester fils unique très longtemps, très vite un frère et une soeur ont fait leur apparition. Cependant, tout comme l'arrivée des deux autres enfants fut rapide, son dégoût pour la politique vint rapidement aussi. Enfant, il détestait suivre l'enseignement de son précepteur et faisait tout pour ne pas le subir. Bien entendu, quelques notions ne manquèrent pourtant pas de tomber dans son oreille. Akihiko, alors qu'il n'avait à peine que sept ans, savait déjà très bien ce qu'il voulait être... Un samurai respecté par tout le monde et qui serait utile à tout le monde aussi. Comme son maître d'arme et ce dernier en tirait une grande fierté bien qu'il sache que l'enfant serait voué à la politique et à la gouvernance du Pays sauf si bien entendu, le Gouvernement du Shogun redressait sa situation déclinante déjà à cette époque.
Mais revenons-en à notre petit Prince. Alors que son frère menait sa vie comme il l'entendait et que sa soeur faisait preuve d'une sagesse remarquable pour son jeune âge, Akihiko continuait donc de jouer les trublions. Jusqu'à ce que finisse par arriver l' âge où enfin la sagesse le toucha. Cette sagesse lui vint d'un homme, Archiviste Impérial du nom d' Akechi Yamada. Se prenant vraiment d'affection pour cet homme qui pourtant ne cessait de lui faire la morale ou de lui parler de sa fille, il apprit avec lui tout ce qui pouvait faire d'un homme un homme bon. Il apprit à aimer les livres, les discutions et surtout les échanges d'opinions, à reconnaître les personnes de valeur et tout un tas d'autres choses. En vérité, l'enseignement de cet homme était pour le jeune Prince une source de plaisir qui rapidement devint une évidence pour tous ceux qui passait par les archives et rencontraient les deux hommes en conversation. Akihiko ne vit pas le temps passé et malgré sa maturité croissante au contacte de Yamada, il n'en restait pas moins un homme peu intéressé par le pouvoir que lui conférait son titre. C'est d'ailleurs au cours d'une de ces énièmes rencontre entre l'archiviste et lui qu'il rencontra enfin la fille de celui-ci. La jeune femme était venue aider son père et il ne manqua pas d'admirer son intelligence et sa sagesse. Ils devinrent rapidement amis, bien qu'il cacha du mieux qu'il le put son statut jusqu'au jour où se rendant compte d'être tomber son le charme de la jeune femme, il ne put le lui cacher plus longtemps. Craignant qu'elle ne l'apprécie plus pour lui-même, il avait tenu bon pendant deux longues années, ce qui représentait à ses yeux la période la plus longue durant laquelle il ne s'était pas senti prisonnier de son rang. Ils continuèrent à se voir comme si rien n'avait changer puis vint le jour où Akihiko trouva enfin le courage d'affronter son père afin d'obtenir la main de la jeune femme qu'il aimait. Après bien des discutions, l'Empereur céda et Akihiko s'empressa alors d'aller demander la main de la jeune femme à son père avant de la lui demander en personne comme le voulait la tradition. La jeune femme accepta et ce fut donc au comble du bonheur qu'Akihiko vécut la fugue de sa propre soeur. Connaissant le caractère de cette dernière, il ne s'inquiétait pas trop même si au fond, il ne pouvait s'empêcher parfois de se faire du soucis mais il avait une confiance inébranlable dans la force d'esprit de sa petite soeur.




Votre avis sur l'actualité de votre ville : L'actualité de la ville l'inquiète, tout de même soucieux du peuple même s'il n'aime pas la politique, les meurtres le révoltes et il n'est pas rare qu'il intervienne discrètement en faveur des survivants ayant été victimes des rasetsu. Il en veut énormément à son père d'ailleurs pour la création de ces êtres qu'il juge abjecte. Quand à la politique, disons qu'il est bien décidé à en rester éloigner le plus possible.

Vos rêves ou vos ambitions pour l'avenir : Fonder sa propre famille et avoir une vie simple comme n'importe quel japonais avec sa future femme. Il se verrait bien travailler la journée avec Kioko et devenir pourquoi pas instructeur dans un dojo.







V • Hors RPG



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

CRÉDIT - AVATAR
.... Devinez ^^

Votre âge : Il changera en novembre ^^"
Comment avez-vous découvert le forum ? Devinez un peu pour voir ^^
Avez-vous des commentaires ? Notre nombre augmente ^^


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papaaaa

avatar

Messages : 174
Date d'inscription : 12/02/2012

MessageSujet: Re: Fiches de Papa sur HSK et SSL   20/9/2012, 07:46





Présentation de Yuuri Akira





I • Identité



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

CRÉDIT - AVATAR
Akira Yuuri

Surnom : Yuu et plus si affinité ^^
Age : 17 ans à peine
Sexe :
Date de naissance : 13 Janvier 1995
Lieux de naissance : Okinawa.
Votre classe : 2ème année
Votre parti : Conseil des Élèves et Comité de Discipline, en fait tout dépend de son humeur.
Votre lieux d'habitation : Internat.
Depuis quand vivez-vous dans ce lieux ? Depuis son inscription.
Un ancêtre célèbre ?: Deux personnes qui n'auraient jamais dû se rencontrer... Mais il ne connait le nom que de l'une d'entre elles... Ritsuko Yamaguchi.
Frère et soeur : Un frère ainé.
Font-ils/elles partie de l'établissement : OUI
Si oui, sous quel statut : En tant que prof en art plastique


II • PERSONNALITÉ
« Devenir homme, c'est tomber de haut. »


VOTRE CARACTÈRE
...
...

Bien, parlons de Yuuri... Ce jeune garçon est en fait très instable, il s'emporte facilement que ce soit dans la colère ou l'excitation, il aime séduire mais déteste qu'on s'arrête à son physique, il peut tout faire pour les personnes qui lui sont chères mais accorde très difficilement sa confiance, il aime autant se battre que lire, etc. Bref, c'est un condensé de contradiction mais il a tout de même ses constances. Il tient parole quoi qu'il dise, il ne se dérobe pas à la dernière minute, il ne ment pas et préfère généralement se taire à la place, il est buté... voire carrément opiniâtre. Il a ses propres valeurs et ses propres idéaux à atteindre et ne dévie pas de la route qu'il s'est tracé. Quand il donne son amitié, c'est sans faille et jusqu'à ce que vous le déceviez, le trahissiez gravement ou jusqu'à la mort. Il a souvent l'air de jouer les petits malins mais seulement pour caché sa propre sensibilité... A vous de voir derrière le masque ce qui s'y cache mais pour se faire, soyez persévérant, ce garçon ne baisse pas facilement ses défenses. Il aime les défis et les relève presque tous, seules exceptions étant les défis mettant en péril la santé ou la vie des autres. Il ne se considère pas comme quelqu'un d'important mais il sait s'imposer. Il est rare qu'on lui tienne tête et ce même quand il ne cherche pas à se faire remarquer. Un dernier point important... c'est un grand timide avec les personnes qui lui plaises.





Croyez-vous en la réincarnation? C'est difficile à dire, pour certains on pourrait croire qu'ils sont la réincarnation d'une personne décédée plusieurs décennies plus tôt mais en ce qui le concerne, tout cela n'est que coïncidences. Il n'admettra jamais qu'il puisse douter sur ce point même si c'est le cas.

Vos peurs, vos craintes, vos phobies :
Peur : Devenir comme son père
Crainte : Perdre ses amis et se retrouver seul
Phobie : Il ne s'en connait aucune mais qui sait, ça viendra peut-être...





III • APPARENCE
« Dans chaque couleur il y a de la lumière. Dans chaque pierre se trouve un cristal. »


VOTRE PHYSIQUE
...
...

Ben tiens, parlons-en... Le jeune homme est d'une apparence plaisante, il est grand, costaud sans être baraqué, des traits fins, un teint de porcelaine, une allure souvent dégingandée sans être vulgaire, Une taille mannequin qu'il ne cultive même pas et ce même s'il aime le sport. Ne cherchez pas de piercing ou de tatouages, il n'en a pas. La seule chose qui orne son corps, c'est un bracelet hérité d'une arrière grand-mère oubliée. Bien entendu, quelques breloques accessoirisent ses tenues vestimentaires de temps à autre mais généralement, c'est la sobriété qui l'emporte. Pour vous contentez un peu, dressons un peu le portrait de son visage... Comme je l'ai déjà dit, ses traits sont fins, certains diraient qu'il ont une certaine noblesse, un nez discret très légèrement en trompette, deux prunelles dorées telles des yeux de chats insondables mais qui vous transpercent jusqu'à l'âme. Une bouche aux lèvres pleines et charnues mais indubitablement masculine et soulignée par un menton adoucit par les restes de l'enfance. Et ses cheveux me direz-vous... Figurez-vous qu'il ne les a pas toujours eut long... Jusqu'à il y a deux ans, il les avait courts et en bataille. En vérité, jusqu'à cette époque, il ne prenait pas soin de lui du tout, donc pour ce qu'il est devenu, dites merci à celui qui est devenu son meilleur ami mais voyez plutôt à quoi il ressemblait... (voir spoiler)

Spoiler:
 

PARTICULARITÉ :
Un comportement toujours changeant.

VOS MANIES OU TICS :
Il a tendance à s'isoler quand il se sent blessé, il baisse la tête lorsqu'on le compliment histoire de cacher sa gêne car il pense toujours qu'il ne mérite pas les compliments qu'on lui fait. Il bredouille lorsqu'il ressent de la timidité.

IV • VOTRE PASSÉ, VOTRE PRÉSENT, VOTRE AVENIR
« Ne dis pas tes peines à autrui ; l'épervier et le vautour s'abattent sur le blessé qui gémit. »


VOTRE HISTOIRE
...
...

L'histoire de Yuuri commence comme toute les histoires et il n'y a donc rien de bien particulier à en dire. Cependant, il faut que vous sachiez que ce jeune homme est né dans une famille un peu particulière. Son père, Katsuo Akira, est gérant de l'une des plus grandes multinationales du Japon. D'un caractère fort, il a la mauvaise habitude d'écraser les autres de son autorité et gare à celui qui ne se plie pas à ses exigences. C'est ainsi que Yumiko Asora Akira, quitta son emploi d'enseignante pour devenir une femme soumise à son mari despotique et mère au foyer. Si pour Joji, le frère aîné de Yuuri, ce genre de vie est des plus normale, c'est sans doute car l'aîné des garçon est la fierté de son père et pour cause. Joji Akira prend en exemple chaque action de son paternel. Ainsi donc, il tyrannise tout son petit monde sans se préoccuper des conséquences et bien entendu, sa première victime ne fut autre que son petit frère. Il faut dire que dans les premières années de sa vie, Yuuri était quelqu'un d'assez effacé et soumis mais tout cela changea quand enfin, la colère accumulée par des années d'écrasement explosa.
Oui, Yuuri arriva un jour à saturation, tout le monde autour de lui n'avait rien vu venir et encore moins son père. La réaction de Yuuri fut assez violente pour une famille où tout était censé aller bien. Une simple remarque humiliante de trop de la part de son frère suffit à faire déborder le vase et Yuuri, qui était à table avec sa famille, la renversa avant de se planter devant son aîner et de le frapper. Bien entendu, dans le caractère que Joji s'était forgé en s'inspirant de son père, la réaction de son petit frère lui parut égale à une rébellion et celui-ci ne manqua pas de réagir en conséquence seulement, il ne s'attendait certainement pas à ce que son petit frère si soumis et réservé soit le plus fort. Joji finit à l'hôpital et Yuuri quitta la maison familiale pendant que ses parents accompagnait son frère pour se faire soigner. Il n'avait alors que 12 ans... Profitant de l'absence de tout le monde, Yuuri remplit un sac à dos avec les affaires auxquelles il tenait le plus et quelques vêtements puis quitta la maison. Il erra dans les rues, vécut sous les ponts durant plusieurs mois, se battant continuellement pour évacuer toute la rage accumulée au fil des années, sautant sur le moindre prétexte pour lancer les offensives. Il tomba souvent sur plus fort que lui mais cela ne l'arrêtait pas. Il volait ou mendiait pour manger, il travaillait aussi un peu quand on voulait bien de lui et par un tour de force et de volonté, il arriva même à continuer ses études. Bien entendu, ses notes chutèrent à un moment donné et il fut obligé de doubler une année.
C'est l'été de ses 15 ans qu'il fait la rencontre Eiji Maeda. Alors que Yuuri rentre "chez lui", il tombe sur un groupe de garçons, probablement des lycéens, en train de malmener un garçon d'à peu près son âge. Le sang de yuuri ne fait qu'un tour, de plus il aime se battre, il ne réfléchit pas plus longtemps et se fond dans la mêlée, prenant la défense du plus jeune. Au final, ils se font tous les deux malmener et Eiji propose à Yuuri de l'emmener chez lui pour qu'ils se fassent soigner tous les deux. Eiji devra insister mais Yuuri capitule. C'est ainsi que commença leur amitié.
Depuis, Yuuri n'a plus décollé de chez Eiji. Il a été, en quelque sorte, adopté par la famille Maeda. Ce fut un long travail pour parvenir à apprivoiser Yuuri mais l'attention et l'affection qu'on lui témoigna au fil du temps parvint à l'adoucir. A présent, il fait partie de la famille de son ami, il a appris ce qu'est une véritable famille à leur contact et leur doit beaucoup. Il espère pouvoir leur rembourser sa dette un jour mais pour l'instant, il essaie de faire en sorte de ne pas décevoir sa famille d'accueil.
Sa relation avec Eiji peut paraître un peu particulière mais n'aller pas chercher plus loin que l'amitié pure, sincère et presque fraternelle.

Et sa famille me direz-vous... Sa vrai famille... En fait, Yumiko avait entamer des recherche et à retrouver son fils. Elle a repris et garder contact avec lui mais son époux ne veux plus en entendre parler. Pour lui, son fils cadet n'existe plus. Quand à Joji, il s'est enfin rendu compte du mal qu'il a fait et s'il ne reprend pas contact avec son frère, c'est simplement parce qu'il pense qu'il ne sera pas pardonner mais il garde toujours un oeil sur lui depuis qu'il sait où il vit et qu'il est professeur à la SSL.




Votre avis sur l'actualité de l'école : [Son avis... Il n'en a pas. Il vit sa vie au jour le jour et si parfois il est chouette de participer aux activités de Kazama, il aime tout autant ses études et donc, tant qu'il parvient à terminer ses études tout en s'amusant de temps en temps, le reste n'a pas d'importance.]

Vos rêves ou vos ambitions pour l'avenir : [Pour l'avenir, il aimerait d'abord faire la fierté des gens qui l'on aidé à s'en sortir et puis seulement vient ses propres ambitions, c'est que voyez-vous, Yuuri aimerait devenir prof de littérature.]







Souhaitez-vous une habitation ou un établissement ?: Pas pour le moment mais peut-être plus tard

Désirez-vous un rang ? : [Tendre Caïd]







V • Hors RPG



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

CRÉDIT - AVATAR
Moi

Votre âge : Un an de plus que l'an dernier ^^
Comment avez-vous découvert le forum ? toujours par le même procédé, j'y suis tous les jours ^^
Provenance de votre Avatar Tales of Vesperia
Nom du Personnage : Yuri Lowell + modif au niveau de la couleur des yeux
Avez-vous des commentaires ? Des membres, de l'amusement, de l'inspiration, etc.






[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papaaaa

avatar

Messages : 174
Date d'inscription : 12/02/2012

MessageSujet: Re: Fiches de Papa sur HSK et SSL   20/9/2012, 07:46

Présentation SSL





Présentation de [Maeda Rika]





I • Identité



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

CRÉDIT - AVATAR
Maeda Rika

Surnom : Aucun mis à part son prénom agrémenté des suffixe usuels.
Age : 15 ans
Sexe :
Date de naissance : 01/02/1997
Lieux de naissance : Tokyo
Votre classe : 1ère année
Votre parti : Comité de Discipline
[b]Votre lieux d'habitation :
Internat
Depuis quand vivez-vous dans ce lieux ? Depuis son inscription
Un ancêtre célèbre ?: Pas à sa connaissance
Frère et soeur : Un grand frère, Eiji
Font-ils/elles partie de l'établissement : OUI
Si oui, sous quel statut : En tant qu'élève en troisième année


II • PERSONNALITÉ
« Pas à pas, construit ta route »


VOTRE CARACTÈRE
...
...

Rika est une jeune fille indépendante, elle aime tout faire toute seule et demande rarement de l'aide même si elle se retrouve débordée. N'allez pas croire qu'elle n'accepte pas un peu d'aide quand c'est nécessaire mais généralement, si elle se sent capable de faire quelque chose toute seule, elle le fera. Un peu maladroite sur les bords, elle n'a pas l'assurance de son frère aîné. Le plus étonnant, c'est quand elle est d'un calme olympien... C'est une chose qui lui arrive très rarement sauf si vous la croisez à la bibliothèque... C'est un peu sa résidence secondaire... Avec un livre en main, c'est la personne la plus calme que vous puissiez rencontrer. Le reste du temps, elle est toujours en route, une véritable pile électrique incapable de rester plus de dix minutes sur place. Même en cours, il faut qu'elle fasse quelque chose... Ce n'est pourtant pas une jolie petite tête vide, bien du contraire, elle est intelligente et prévoyante. La preuve, se sachant maladroite, elle a toujours un uniforme de rechange dans son casier... En amitié, elle est très fidèle, pas aussi absolue que son ami Yuuri Akira cependant. C'est une jeune fille innocente et pas tout à fait naïve mais absolument pas fleur bleue... Comment le pourrait-elle avec un frère comme le sien ? Cela ne veut pas dire qu'elle n'attends pas le prince charmant, c'est une jeune fille après tout, mais elle ne l'idéalise pas comme ces héros de romans à l'eau de rose. Tout le monde à ses défauts et elle la première...
Tiens, justement parlons-en... La demoiselle est rancunière, elle ne pardonne pas facilement les écarts de conduite. Attention donc si vous la décevez, elle risque de vous faire la tête pendant au moins trois jours. C'est également une gourmande expressive, chaque fois que quelque chose est bon, elle est incapable de ne pas l'exprimer, peu importe la manière même si elle doit dégouliner sur celui ou celle qui se trouve à côté d'elle... C'est une acharnée également, musicienne autodidacte, elle répètera un morceau jusqu'à ce qu'elle juge qu'il soit comme elle ne voulait, au risque d'oublier tout le reste à côté. Et puis, étant une fille, comment ne pourrait-elle pas ne pas être un minimum sensible... je ne vous parle pas de cette sensibilité qui la ferait pleurer pour un pet de mouche mais elle aime être l'oreille attentive qui vous écoutera pendant des heures s'il le faut pour que vous vous sentiez mieux. Elle n'est pleurnicharde que lorsqu'elle perd son courage et a l'impression qu'elle n'atteindra jamais les buts qu'elle s'est fixé.





Croyez-vous en la réincarnation? [Elle ne s'est jamais posé la question. A vrai dire, elle n'y a jamais songer, elle n'a jamais eut de raison de le faire. Par contre, elle crois sincèrement que les chats ont neufs vies. Peut-être que si vous lui posez la question elle y réfléchira et vous donnera une réponse..]

Vos peurs, vos craintes, vos phobies : [Elle a peur du ridicule, de passer pour quelqu'un de ridicule.. Elle essaie de faire toujours de son mieux même si elle sait qu'elle n'est pas infaillible. Ses craintes sont comme la plus part des gens, perdre une personne qui lui est chère, ami ou membre de la famille même si elle sait aussi que personne n'est éternel.
Quand à ses phobies... ben c'est pas une jeune fille pour rien, elle déteste les insectes rampants et grouillants ]





III • APPARENCE
« Derrière les apparences, la réalité... »


VOTRE PHYSIQUE
...
...

Autant vous le dire, la demoiselle est assez complexée de sa petite taille... son petit mètre soixante-trois la gène beaucoup alors que son frère au même âge avoisinait le mètre septante. Elle ne compense cependant pas avec des semelles haute de dix centimètres, elle se contente de chaussures tout ce qu'il y a de plus normales et de ne mettre des talons que lorsque la tenue l'exige. Sa longue chevelure rousse se voit de loin et pour ce qui est de la couleur de ses yeux, ce sont deux petites noisettes qu'on dirait illuminées de l'intérieur et qu'elle tient de sa mère au même titre que la couleur de sa crinière lui vient de son père. Un visage généralement ouvert qui ne masque pas grand chose de ses émotions. Un sourire joviale ourle ses lèvres délicates et roses, pleines et douces. Un petit nez en trompette, de jolies pommettes qui rosissent facilement et un petit air volontaire sont les points les plus percutant de son petit minois. Bien qu'elle se définisse comme courte sur patte, elle est fine et légèrement athlétique. La demoiselle est tout de même un brin sportive, elle adore la natation. Ses doigts fins sont son trésor le plus précieux car c'est avec eux qu'elle joue du piano et elle en prend grand soin. Elle sait se mettre en valeur mais évite généralement de le faire premièrement parce que son père ne cesserait de la taquiner à ce sujet et deuxièmement, parce qu'elle n'en a jusqu'à présente jamais ressenti l'utilité. [7 lignes entières minimum]

PARTICULARITÉ :
Une petite et discrète tache de naissance derrière l'oreille en forme de coeur et dont la peau est décolorée, toute blanche comme neige.

VOS MANIES OU TICS :
Elle entortille souvent ses doigts dans ses boucles quand elle réfléchit, elle griffonne pendant les cours mais cela ne l'empêche pas d'être attentive, sa tache naissance.

IV • VOTRE PASSÉ, VOTRE PRÉSENT, VOTRE AVENIR
« Quel est l’auteur au monde qui vous enseignera la beauté aussi bien qu’un regard de femme ? »
© William Shakespeare


VOTRE HISTOIRE
...
...

La famille Maeda était déjà constituée d'un petit garçon de deux ans quand Rika vit le jour, tout comme son frère, elle était un savant mélange de ses deux parents mais tout dans son contraire... Alors qu'Eiji était blond aux yeux bleu, Rika était rousse aux yeux noisette. Mais au fond, tout cela est-il vraiment important...?

Rika n'a pas eut une enfance difficile et sa famille est le modèle type de la famille heureuse avec ses bons et ses mauvais moment. La petite fille grandit sans trop de difficultés... si ce n'est un incroyable complexe au niveau de sa taille car il semblait que la petite fille devait rester petite. Ce fut donc une enfance heureuse, entourée de ses parents et de son idiot de frère. Les enfants étaient assez proche mais comme cela arrive chaque fois entre un frère et une soeur, vint un jour le moment de l'indépendance de l'un et puis de l'autre. Rika et Eiji ont toujours été dans les mêmes écoles bien qu'ils aient des occupations extrascolaires bien à eux. Si Eiji se mettait au sport, Rika elle, préférait les activités calme, bref, frère et soeur était tout le contraire l'un de l'autre. C'est avec sa grand-mère maternelle que Rika se met au piano... A vrai dire, elle écoutait plus qu'elle ne jouait et comme toute novice, lorsqu'elle posa les doigts sur le clavier la première fois, ce fut pour apprendre le sempiternel "A vous dirais-je Maman". Malheureusement, ses grands-parents habitent assez loin de la maison familiale et Rika dû continuer à apprendre par elle-même l'instrument qui l'avait séduite. Plusieurs fois, ses parents voulurent lui offrir les cours d'un professeur mais elle refusait chaque fois, préférant apprendre par elle-même, prétextant que s'était bien plus amusant ainsi. L'évènement le plus remarquable dans la courte vie de Rika, ce fut l'arrivée de Yuuri Akira. Ce garçon avait le même âge que son frère et semblait avoir beaucoup de mal en société. Ce fut pourtant la jeune fille qui apprivoisa le nouveau venu la première avec force d'attention, de sourire et à grand coup de câlins... fraternels. Le reste de la famille s'y mit également et très vite, Yuuri devint un nouveau membre de cette famille. Rika le considère comme un second frère, peut-être même son préféré car Yuuri est plus attentionné que son propre frère. Débordante d'énergie, la jeune fille n'attendait qu'une seule chose, pouvoir enfin mettre son uniforme et reprendre la vie trépidante d'étudiante, revoir ses amies, en rencontrer d'autres, reprendre ses activités favorite et peut-être, si personne ne le remarque, peut-être commencera-t-elle à s'intéresser sérieusement aux garçons mais c'est pas encore dans la liste de ses priorités.

Bien que la famille Maeda vive non loin de l'école, Rika a décidé de s'installer à l'internat. Elle veut garder un oeil sur Yuuri qui y est aussi, ne pas le laisser seul mais aussi et surtout pour être plus indépendante. La jeune fille rêve de liberté et le cocon familiale est bien trop douillet et confortable pour s'y consacrer à plein temps.





Votre avis sur l'actualité de l'école : [Rika est plutôt d'avis que les études, c'est important et les frasques de Kazama l'agacent au plus haut point lorsqu'elles s'avèrent inutiles. Elle reconnait que parfois, assez rarement tout de même, un peu de distraction n'est pas mauvais en soit mais quand c'est trop, c'est trop !]

Vos rêves ou vos ambitions pour l'avenir : [Pour l'avenir, Rika aimerait entrer dans une grande école de musique, l'étudier, composer et obtenir son diplôme. Après, tout ce qu'elle désire, c'est de pouvoir vivre de sa passion pour la musique, peu importe la forme que prendra sa profession à venir. Elle aimerait aussi pouvoir construire une famille... comme toutes les filles.]







V • Hors RPG



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

CRÉDIT - AVATAR
Toujours Moi

Votre âge : Encore le même pour au moins 8 mois
Comment avez-vous découvert le forum ? Ma réponse ne changera pas
Avez-vous des commentaires ? Plus de monde pour le GIAR, la partie SSL et quelques remplissage pour la partie HSK, Maman avant tout ^^






[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papaaaa

avatar

Messages : 174
Date d'inscription : 12/02/2012

MessageSujet: Re: Fiches de Papa sur HSK et SSL   20/9/2012, 07:47





Présentation de THOMAS Hagi





I • Identité



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

CRÉDIT - AVATAR
THOMAS Hagi

Surnom : Il a un prénom trop court pour lui trouver un surnom
Age : 27 ans
Sexe :
Date de naissance : 07 août 1984
Lieux de naissance : Laginey
Votre profession : Contact sous couverture du Prince Lumaty Ivan - Propriétaire - Patron - Serveur
Votre lieux d'habitation : Au dessus de son établissement
Depuis quand vivez-vous dans ce lieux ? depuis un an
Votre Situation : Célibataire
Si oui avec ? : NÉANT
Vos enfants : NÉANT
Font-ils/elles partie de l'école : NÉANT
Si oui, quel est leur statut : NÉANT
Un ancêtre célèbre ?: THOMAS Haji, l'un des gardes personnel de l'un des ancêtres de son Roi.
Frère et soeur : Il est fils unique pour autant qu'il le sache...


II • PERSONNALITÉ
« La vraie lecture commence quand on ne lit plus seulement pour se distraire et se fuir, mais pour se trouver. »


VOTRE CARACTÈRE
...
...

Hagi est le genre d'homme en qui on peut avoir toute confiance, il ne révèlera pas vos secrets si vous ne l'y avez pas autorisé. Toutes les tortures du monde ne le feront pas parler, peut importe l'importance du secret qu'il garde.
Pour son Roi, il est prêt à tout et suivra ses ordres quels qu'ils soient tant que cela ne l'empêche pas de veiller sur lui. N'allez pas croire qu'il est comme un petit toutou à son mai-maître, si un ordre lui semble contre les valeurs humaines, il n'y obéira pas.
Hagi est très prévenant mais à sa manière. Ce qu'il ne peut pas dire ou faire, il incite les autres à le faire pour lui sans qu'un seul mot sorte de sa bouche, aussi s'il souhaite faire une remarque ou conseiller son Roi sans que ce dernier ne l'aie demandé ou autorisé, il trouvera toujours un moyen de faire passer le message.
C'est quelqu'un de confiant et de méfiant à la fois, c'est-à-dire qu'il peut faire preuve d'une confiance absolue vis à vis de certaines personnes mais pour celles qu'il ne connait pas, elles devront faire leurs preuves.
De son côté, il est d'une indéfectible loyauté envers son Roi d'abord et avant tout, ensuite, viennent la famille et les amis. Les amours ? Hagi n'en a pas, ni d'amantes, ni d'amants, toute sa personne est entièrement consacrée à son Roi et à ses désirs.
C'est un homme droit qui fait ce qu'il dit et qui dit ce qu'il pense en usant du tact nécessaire bien qu'il agisse de manière détournée lorsqu'il s'agiit de son Roi. Jamais il ne se permettrait de le critiquer...
Il n'est pas du genre flatteur, il est loin du renard de la célèbre fable française. Ses compliments sont sincères et complètement désintéressés. C'est un homme qui parle peu mais qui peut pourtant en dire beaucoup rien que par sa simple gestuelle.
N'allez cependant pas croire qu'il est incapable de penser à lui-même, c'est juste qu'il fait passer les intérêts de son Roi avant les siens et c'est une des raisons qui fait de lui un célibataire consommé.
Essayez seulement de bâtir une relation stable avec une personne qui peut disparaître de chez vous au moindre claquement de doigt de son Maître...
Cependant, si vous avez la chance de le connaître plus dans le privé, vous trouverez très certainement quelqu'un de dévoué, sensible, intelligent et attentionné. Si seulement il ne se consacrait pas autant au service de son Roi...
Bref, soyez persévérant(e)...





Croyez-vous en la réincarnation? Selon certains cas, oui, très certainement mais il ne pense pas être la réincarnation de qui que ce soit, il est trop modeste pour seulement oser le penser ou l'espérer. Cela ne l'empêche pas de croire que certaines personnes peuvent être la réincarnation d'une autre personne mais pour lui, seuls les gens bien qui avaient encore quelque chose à accomplir ont le droit de se réincarner.

Vos peurs, vos craintes, vos phobies : Aucune phobie n'est venue le perturber à ce jour ce qui n'est pas la même choses que ses craintes et de sa plus grande peur... En effet, il craint toujours pour la vie de son Roi mais sa plus grande peur c'est qu'il ne soit pas là si quelque chose devait lui arriver.





III • APPARENCE
« La mort d'une bonne action, c'est d'en parler. »


VOTRE PHYSIQUE
...
...

Disons le franchement, Hagi est grand, avoisinant le mètre quatre-vingt-dix, sa haute taille ne lui donne pourtant pas l'air hautain mais plutôt humble. Un visage insondable composé d'une bouche aux lèvres fines, d'un nez aquilin, de deux yeux marrons que l'on croiraient inexpressifs et encadré d'une longue chevelure d'ébène légèrement ondulée et généralement attachée en catogan par un ruban de couleur bleu roi, sa manière de marquer son allégeance à son Souverain. De grandes mains dignes d'un musicien, fines mais non sans force, une musculature finement dessinée sous la peau de son corps svelte, Hagi est un expert dans l'art de retourner contre eux la force de ses adversaires. Mes dames, ne rêvez donc pas de la tablette de chocolat à la Schwarzie, elle n'est que peu dessinée sur son ventre plat et ferme. Adieu donc les gros muscles, cela ne lui irait de toute façon pas sans compter qu'il passerait nettement moins inaperçu et puis que ferait-il de tout cette masse ?
Notez toutefois que son corps, aussi svelte qu'il puisse être, n'a pas la sècheresse de ces corps décharnés que peuvent avoir les personnes nécessiteuses ou âgées. Dans son style vestimentaire, mis à part son ruban de soie bleue, il est plutôt bichromique. Le noir et le blanc caractérisent généralement ses tenues vestimentaires. Rares seront les fois où vous le verrez en jean's et t-shirt, il est plutôt du genre costume trois pièces... A la rigueur vous le verrez peut-être en pantalon de toile et chemise lorsqu'il est en tenue décontractée mais c'est tout...

PARTICULARITÉ :
Cicatrices aux poignets et dans le dos (voir histoire)

VOS MANIES OU TICS :
Là non plus, il ne s'en connait pas mais peut-être lui en trouverez-vous.

IV • VOTRE PASSÉ, VOTRE PRÉSENT, VOTRE AVENIR
« Le Diable n’apparaît qu’à celui qui le craint. »


VOTRE HISTOIRE
...
...

L'histoire d'Hagi commence avec son ancêtre qui fut le premier de sa famille à entrer au service du Roi de Laginay. Quelques descendants ont suivit la même route que Thomas Haji mais une grande partie préférait de loin la vie sans attache de nomades. Hagi lui, vient d'une de ces caravanes. Alors qu'il a 9 ans, la caravane entre en Laginay et tout de suite, les langues se délient et les souvenirs et les légendes refont surface. L'histoire de Thomas Haji en fait partie et en entendant ses exploits, Hagi se met à rêver d'une même vie. Enfin être utile à quelqu'un et plus seulement un enfant de la route vendant, mendiant et marchandant à tout va à chaque fois que la caravane s'arrête quelque part. Hagi est déjà un grand garçon débrouillard et il parvient à convaincre ses parents de le laisser à Laginay jusqu'à leur prochain retour. Il est confié à un marchand avec qui la famille traitait depuis des générations. Ce marchand, vendeur d'épices de son état, apprend tout ce qu'il y a à apprendre sur le métier mais Hagi à des visées plus nobles. Il veut suivre les traces de son ancêtre et entrer au service du Roi. Il a 12 ans quand il parvient à s'infiltrer entre les murs du château, cependant, il se fait rapidement remarquer avec sa dégaine d'enfant vadrouillard. Il échappe aux gardes et se cache... Le destin voulu que ce soit dans la chambre du plus jeune fils du Roi. Entendant gazouiller derrière lui, Hagi s'approche du berceau et croise les prunelles les plus bleues qu'il ait jamais vu de sa vie. Hagi est décidé... C'est ce prince qu'il servira, qu'il devienne roi ou non. Les gardes l'appréhendent finalement alors qu'il s'est décidé à sortir de sa cachette. A peine est-il arrêté qu'il demande à entrer au service du prince. Les gardes lui rient au nez et le jettent dehors sans ménagement.
Comment pouvaient-ils savoir qu'Hagi n'était pas du genre à lâcher prise ?
Hagi recommence à plusieurs reprise ses incursions au Palais, jusqu'à ce qu'il se fasse amener devant le Roi lui-même. Il a alors 14 ans. Le Roi le reçoit, l'interroge, lui demande ses motivations et Hagi répond en toute sincérité. Il veut servir le Prince Lumaty comme son ancêtre avait servit dans la garde du Roi plusieurs générations avant lui. Le Roi rit devant l'apparente désinvolture avec laquelle Hagi s'exprime. Cependant, il se rend vite compte que ce qu'il prenait pour de la désinvolture n'est autre que la franchise et la détermination d'Hagi. Après tout, cela ne fait-il pas presque trois ans qu'il s'introduit dans le Palais ?
Après plusieurs mises en garde, le Roi accède au désir du jeune garçon et le confie en apprentissage à l'un de ses meilleurs hommes.
Hagi apprend vite, il semble ne jamais perdre sa motivation pourtant, dans ceux qui suivent son apprentissage avec attention, tous guettent le moment où il laissera tomber. Hagi de son côté, devient de plus en plus taiseux, il observe de plus en plus... Son caractère si particulier se forme petit à petit. Il a gardé contact avec sa famille par correspondance et ces derniers sont assez fiers d'Hagi. La fin de son instruction approche, il ne lui reste plus que les examens finals... Malheureusement, tout commence à changer, le roi meurt, des complots se trament... Alors que le Prince Lumaty n'est pas là, il commence déjà à assembler les pièces du puzzles, il amasse les informations, les fait transmettre à qui de droit pour qu'elles parviennent jusqu'au Prince ou ses amis. Il finit cependant par se faire appréhender par ceux qui mène le coup d'état. Il est interrogé sévèrement et emprisonné.
Pour la plus grande frustration de ses geôliers, il ne parlera pas une seule fois de ce qu'il sait. Il ne répondra pas plus au tentative de le débaucher. Emprisonné jusqu'à ce que le Prince Lumaty revienne en Laginay, il reprend du service une fois libéré. Sans se plaindre et entièrement consacré au nouveau Roi.
Cela fait quelques mois qu'il est au Japon pour observer l'école où son Roi a décidé de continuer ses études. Il connait les moindres recoins de la ville et de l'école. Il se sert d'un café comme couverture et a préparé l'arrivée de Sa Majesté au sein du pensionnat.
Actuellement, il garde contact avec le pays et transmet les informations nécessaires à Lumaty de manière discrète.




Votre avis sur l'actualité de l'école vis-à-vis de votre enfant: Connaissant son Souverain, il ne se fait pas trop d'inquiétudes sur ce qu'il se passe dans l'établissement. Il faut dire qu'il a mené son enquête sur chaque personne fréquentant de près ou de loin l'établissement.

Vos rêves ou vos ambitions pour l'avenir : En vérité, il n'espère rien pour lui-même, il est bien trop dévoué à son Roi pour ça. Il espère tout de même que Lumaty parviendra à atteindre son but et est près à tout pour l'y aider. S'il devait véritablement espérer quelque chose pour lui-même, ce serait de pouvoir rester aussi longtemps que possible au service de son Roi.







Souhaitez-vous une habitation ou un établissement ?: [Son appartement : Il s'agit en vérité d'un loft avec Rez de chaussée commercial. Il vit donc à l'étage. Parce qu'une image vaut mieux que mille mots, voir spoiler avant le cadre HRPG, le rez de chaussée sera décrit dans la demande d'établissement.]

Désirez-vous un rang ? : [Le Dévoué]




Loft d'Hagi:
 




V • Hors RPG



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

CRÉDIT - AVATAR
Papaaaa

Votre âge : Je ne répondrai pas à cette question indiscrète, mais j'affirme que je suis majeur.
Comment avez-vous découvert le forum ? De la même manière que d'habitude.
Provenance de votre Avatar BLOOD +
Nom du Personnage : Hagi
Avez-vous des commentaires ? PLOP ^^






[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papaaaa

avatar

Messages : 174
Date d'inscription : 12/02/2012

MessageSujet: Re: Fiches de Papa sur HSK et SSL   1/11/2012, 16:34

Lawson Éros Y.



Personnel


Modèle / Serveur



INDENTITÉ



Personnage

|- Âge : 21 ans
|- Lieu / Date de naissance : Angleterre, 19 février 1991
|- Vos Origines : Chino / Anglaise
|- Votre poste : Modèle occasionnel et Serveur à la cafétéria de la SSL
|- Situation familiale : Célibataire
|- Domicile : NON [Juste une chambre à l'internat]



♥ Les jolies femmes ♥ Les élèves sympa ♥ Le travail bien fait ♥ Le calme ♥ Les choses sucrées ♥ Sa cigarette ♥ Lire ♥
♦ Les lâches ♦ La violence ♦ L'irresponsabilité ♦ L'hypocrisie ♦ Son père ♦ Les plats trop épicés ♦ L'alcool ♦


"Calm or Lunatic ?" - Caractère

Eros est un homme d'un genre particulier, une première rencontre vous le présentera charmant voire charmeur, attentif, prévenant et concerné par votre personne... Bien entendu, tout ça fait effectivement partie de sa personnalité mais il existe également une part d'ombre chez cet homme et donc vous le verrez peut-être froid, renfermé, distant voir peut-être même agressif. Tout cela peut paraître étonnant alors qu'en général, comme précisé au début, il est plutôt d'un tempérament agréable. Par contre, ne chercher pas trop à en connaître plus sur lui que ce qu'il accepte de vous raconter, dans le meilleur des cas, vous vous retrouveriez face à un mur plus solide que les murs d'une forteresse, dans le pire des cas, vous vous retrouveriez mis à la porte et il vous faudrait alors attendre qu'il revienne vers vous pour espérer l'approcher... à moins d'être particulièrement persévérants... Dans tout cela, il y a une partie d'Éros que vous pourriez rencontrer mais qu'il essaie au mieux de cacher, ses faiblesses et ses incertitudes... Pour en savoir plus, il vous faudra attendre de lire son histoire, donc patience...


Particularité : Une boucle d'oreille reprenant l'idéogramme de son second prénom à l'oreille gauche / une cicatrice du côté droit de la hanche due à une blessure par balle.



"My physical" - Physique

Éros est grand, c'est indéniable, du haut de son mètre quatre-vaingt-huit, on peut dire qu'il est un géant comparé à un japonais de taille moyenne. Ce n'est pas pour autant qu'il prend les gens de haut, comme vous l'aurez remarqué dans son caractère. On peut dire qu'il attire aussi le regard, c'est même indéniable avec son port de tête fier, ses longs cheveux noirs aux reflets chocolat, ses yeux argenté son nez droit et fin et ses lèvres charnues et sensuelles. Il n'y a d'ailleurs pas que son nez qui est fin chez cet homme, il a un physique de mannequin, ce qu'il est également occasionnellement en dehors de son emploi à la cafétéria du Lycée. 75 Kg de muscles sans la moindre petite trace de graisse superflue, une légère tablette de chocolat marque ses abdominaux, ses épaules sont fermes, ses bras tout aussi légèrement marqué par les muscles au même titre que ses longues jambes. On peut donc dire qu'il est du genre solide. Vous rechercheriez des imperfections que vous échoueriez... à l'exception d'une seule qu'il ne cache pas plus qu'il ne la montre... Une cicatrice sur le côté droit de la hanche résultant d'une blessure par balle. Encore une fois, il vous faudra attendre le chapitre suivant pour connaître en connaitre la raison...Au niveau du style vestimentaire... en dehors des vêtements qu'on lui fait porter quand il est devant un objectif, il plutôt d'un style très simple sans pour autant perdre en élégance. Il est un peu du genre à pouvoir tout porter avec élégance... Vous le croiseriez habillé comme un clochard que vous ne pourriez vous empêcher de vous retourner sur son passage. C'est d'ailleurs un exercice qu'il se plait à faire de temps à autre pour décompresser quand il sait que son image apparaîtra dans un magasine où autre afin d'éviter qu'on ne vienne le déranger ou le harceler. Dans l'ensemble donc, il se contente de jean's, chemises, t-shirts ou pulls. Mais encore une fois, c'est fou ce qu'un rien l'habille...



"My Past" - Histoire

Né un 19 février, Éros n'est pas seul au moment de sa naissance, un jumeau en tout point semblable à lui voit également le jour à la différence près qu'il a les yeux d'une couleur différente des siens. Ce frère, fut baptisé Angus Lang Lawson alors que lui-même devint Éros Yin Lawson. Malheureusement, Monsieur Lawson, père, n'avait jamais voulu de deux enfants, il n'avait besoin que d'un héritier. Aussi, même si les deux garçons restèrent ensemble, seul Angus, plus influençable, avait de l'intérêt pour Marcus Lawson. Pendant ce temps, Éros faisait de son mieux sans spécialement chercher à se démarquer, ne jalousant pas le moins du monde la position de son frère, Monsieur Lawson et Éros ayant des rapports plutôt difficile. Et Madame Lawson me direz-vous... Celle-ci aimait ses fils de manière égale sans faire de distinction entre eux jusqu'à ce qu'elle sombre dans la folie, trompée et mal traitée par un mari négligent n'ayant à l'esprit que sa carrière et sa réputation d'homme d'affaire influent. Hui Lee Lawson en vint à oublier un de ses fils, l'occultant totalement de son esprit quand elle se retrouva enfermée dans un hôpital psychiatrique. Ce fils oublié fut malheureusement Éros qui se vit ainsi perdre la seule source d'amour et d'affection parentale qu'il avait. Ne lui restait plus que son frère mais celui-ci, sous l'emprise de leur père ne pouvait agir comme il le souhaitait.

À 14 ans, Éros n'en peut plus et fugue, vivant dans la rue pendant quelques mois, se bornant tout de même a rendre visite continuellement à cette mère qu'il l'avait oublié, s'accrochant toujours à l'espoir qu'un jour elle se rappellerait qui il était. Cela continua même après qu'il fut récupéré par les services sociaux qui, avec l'autorisation de son père, le placèrent en maison d'accueil. Le couple qui l'hébergea n'y voyait là qu'un moyen supplémentaire de se faire de l'argent facilement. Malheureusement, Èros, déjà beau garçon attira l'intérêt de son père d'accueil, qui manifestait un certain intérêt pour tous les jeunes garçons croisant sa route. Vivant dans cette maison, il était difficile à Éros de lui échapper aussi, pour ne pas subir de violence, il préféra se laisser faire mais ce n'était pas sans compter sur l'intervention à la fois miraculeuse et dramatique de la femme de cet homme débridé et pédophile. Folle de rage de se voir ainsi passer après un garçon qu'elle avait eut la charité de recueillir, elle déboula un jour dans la chambre de l'adolescent alors que son époux y était présent pour satisfaire ses plus bas instinct, elle pointa une arme sur Èros, l'accusant d'avoir séduit son époux pour le lui voler et fit feu... Èros se sauva, blessé à la hanche avec l'impression d'avoir le ventre chauffé à blanc. Il trouva tout de même la force de se sauver à plusieurs kilomètres de là, mu par l'instinct de survie et par la peur.

Il fut trouver par un homme, d'un certain âge qui le ramena chez lui et le soigna avec l'aide de sa femme. Ces deux personnes furent pour Èros ce qui se rapprochait le plus de véritables parents à dater de ce jour. D'ailleurs, il demeura auprès d'eux jusqu'à la fin de ses études dans le petit ranch familial situé sur les hauteurs en dehors de la ville. Il y avait soigné toutes ses blessures, qu'elles soient physiques, émotionnelles ou psychologique... Ou du moins c'est ce qu'il croyait jusqu'à ce que son jumeau, Angus, réapparaisse... Ce dernier avait entamé une carrière dans le mannequinat et avait besoin que Éros le remplace, se sachant incapable de montrer au photographe ce que celui-ci lui demandait. Éros accepta, n'ayant jamais rompu les liens qu'il avait avec son frère et c'est ainsi qu'il devint un modèle de manière occasionnelle, remplaçant son frère dans les séances qu'il se savait incapable de réaliser. Cependant, Éros avait la tête sur les épaules et préféra rester en ville pour chercher un travail sérieux où il se sentirait à son aise. C'est ainsi qu'il entra en service à la Sweet School Life... Il avait alors 20 ans. C'est également cette année que sa mère, Hui, mourut en se suicidant. Éros fut le seul qui récupéra les affaires de sa mère mais jamais il n'ouvrit le carton qui les contenait, craignant sans doute d'ouvrir une vieille blessure où il avait été oublié par une mère malade. Ce qui le laissa donc définitivement dans la conviction de cet oubli de son existence.


"Angus et Éros":
 




Le surnaturel, vous y croyez ?: J'aimerais y croire mais ce sont justes des mythes sans preuves réelles de leur véracité... Donc, pour être franc, ça me fait rêver mais je n'y crois pas.

Et la réincarnation ?: Pas plus qu'au surnaturel mais je respecte l'opinion de ceux qui y croient, c'est la moindre des choses.

Que pensez-vous de l'actualité ?: Chikage-kun... Son père va s'arracher les cheveux quand il intégrera son fils dans sa société... Mais c'est un bon gars, de même que Hajime-kun, mais il devrait un peu se relâcher...

Vos rêves et ambitions: J'ambitionne... rien du tout, je me contente de vivre au jour le jour sans trop me soucier de quoi que ce soit.





RANG DÉSIRÉ:

Démon aux yeux d'argent





HORS RPG




RPGiste

|- Age : C'est bientôt mon anniversaire
|- Localisation : je suis ici mais je préférerais être ailleurs où une certaine personne m'attend
|- Pourquoi ce forum ? : Et bien parce que j'en suis fier
|- Provenance de l'avatar : The One
|- Nom du personnage : Éros Yin Lanson
|- Signature du Règlement : Les mots que l'on n'a pas dit sont les fleurs du silence



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fiches de Papa sur HSK et SSL   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fiches de Papa sur HSK et SSL
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réflexion sur papa Dessalines
» Host papa
» Papa lui m'affirmait qu'existait son étoile .
» Décès de la maman de papa Brixhe
» Papa Césaire est mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hakuouki Sweet School Life :: Personnages :: Fiches personnelles-
Sauter vers:  

Le forum est l'entière propriété de ses fondateurs
Forum by Ritsuko Yamaguchi - Theme et codages by Sanosuke Harada à l'aide de bases trouvées sur ForumActif, School of pub, Thèmes F.A. et Never-Utopia
Do not rip - All rights reserved - © 2012 Hakuouki Parallel Universes